PARTAGE DE PENSEES

je vous donne ici mes réflexions, mes expériences, mes visions ce qui me font évoluer, pour je l'espère, vous donner l'opportunité de vous éveiller,  vers un chemin plus serein, plus beau, plus apaisant. 

C O L E R E 
.
Leo vit beaucoup de colère il se dispute très régulièrement avec sa soeur. Et comme il est têtu, il n’arrive jamais à lâcher prise et se victimise sans cesse. 
.
Alors hier je lui ai dit
: » personne d’autre ne t’aimera autant que tu pourras le faire toi-même. Pas même moi pas même ton père, personne ne peux te soulager, il n’y a que toi qui puisse le faire pour toi, alors par amour pour toi même, par respect pour toi, lache toi la grappe. Tu ne mérites pas de t’infliger autant de colère. Tu as le choix de laisser les autres (sa soeur) ou l’extérieur t’y emmener ou le choix de t’en détacher et de te lâcher la grappe. C’est là dedans que l’on devient responsable de ce que l’on vit. »
.
Difficile pour un bonhomme de 9 ans mais il est toujours très à l’écoute et me demande souvent de l’aider à prendre de nouvelles façons de réfléchir pour s’alléger. 
.
Et vous? Est-ce que comme Leo vous cherchez aussi comment vous alléger grâce à de nouvelles pensées? Il n’y a pas d’âge pour s’élever dans l’intelligence émotionnelle

I L L U S I O N 
.
Il y a des préjugés qui existent ou des choses que l’on se raconte. Comme une idée générale.
.
Par exemple qui a dit que manger écolo, croire aux vies antérieures et parler de pardon c’était que pour ceux qui portait des sarouels avec des sandales en chaussettes et élevaient des chèvres en montagnes?
.
Je porte des Nike air force et j’écoute PNL…les vérités n’existent pas. 
.
Alors prenez une croyance général en laquelle vous prêchez comme par exemple:
« l’avenir appartient ceux qui se lève tôt, les hommes c’est tous des salauds, la vie c’est la jungle ou encore il faut travailler dur pour y arriver etc etc etc ( il y en a des milliers) et demandez vous si c’est ce en quoi VOUS voulez croire ( mais pour de vrai, attendez avant de vous répondre à vous-même )
.
Choisissez le camp qui vous permettra d’évoluer, parce qu’il n’y a pas de vérité. Seule la votre existe, vos pensées dirigent votre vie.
.
Et justement, parfois sans le savoir, on nourri inconsciemment ce genre de croyances qui nous bloquent dans notre évolution. Alors une seance d’hypnose pour se permettre de mieux avancer, c’est toujours ça de gagné!

C R O I R E  E N  S O I 
.
Je connais une maman qui a vécu bien des galères ces derniers temps. Dans son changement de vie, sa voie professionnelle ne lui permet pas de vivre la vie comme elle le souhaiterai. 
.
Alors elle a envoyé nombre C.V dans des métiers dont la carrière n’est pas importante de façon à pouvoir mettre les chances de son coté et s’assurer de trouver un emploi avec facilité mais elle est restée sans réponses positives. 
.
Cette femme a un talent fou, pour les gâteaux d’anniversaire. Vous savez le gâteau Harry Potter que votre enfant rêve mais que seriez incapable de créer…
Mais quand je lui parle de se lancer, de créer sa boite, c’est l’armada des excuses, des peurs, des croyances qui arrive en force.
 »On peut pas en vivre, je ne trouverais pas de clientèle, les gens ne voudront pas dépenser pour ça, j’ai pas confiance en moi  et tralali et tralalère… »
.
Vos croyances de merde, vos bloquages, votre manque de confiance vont vous faire passer à côté d’une vie rêvé. Et plutôt que de se donner la chance, elle cherche dans ce qu’elle n’aime pas. C’est un choix rassurant. Des gens préfèrent privilégier une vie potable plutôt que de tenter d’avoir une vie sur mesure, une vie qui a du sens pour soi.
Parce qu’ils ne savent pas que tout peux changer, que ON peut changer ce que nous sommes.
.
On peut vivre et atteindre des sommets en redonnant ce que nous sommes, ce dans quoi nous sommes doués. Plus je vis de ce que j’aime faire et être, au plus j’explose dans ma vie. 
.
Un blocage? Une voie que vous ne trouvez pas? Vous le savez, un message privé et hop vous vous engagez à du mieux pour votre vie. 

B I O D I V E R S I T E
.
En regardant la nature, on apprend de nous.
.
Cette rose dans le jardin n’a jamais reçu de traitement de faveur. Autour de ce rosier, a poussé de l’orge et diverses autres herbes. La biodiversité a finalement fait que ce rosier est en pleine santé. Parce que ce rosier se sert des autres plantes pour se défendre. 
.
Et bien, pour nous c’est pareil. Plus j’apprends à me comprendre au travers des autres, plus je m’auto guérit de blessures du passé, plus j’éloigne les maladies qui sont faites de mal êtres stagnants.
.
Les personne qui vous révulsent, qui vous dérangent, qui vous agacent, sont probablement, les meilleurs qu’il soit pour vous faire évoluer et grandir. 
.
Comprendre ça, c’est pour moi comprendre un grand secret de la vie.

JOIE DANS LA DOULEUR
.
C’est l’histoire de mon amie, qui a enterré son père il y a peu. 
Elle vit difficilement cette étape de sa vie et m’en parle au téléphone avec une voix triste, une voix basse. 
.
Mais dans cet échange téléphonique deux choses m’ont frappé. Le ton de sa voix qui est remontée et un sourire que j’entendais derrière le combiné quand elle m’a évoqué deux anecdotes dans le déroulement des événements. Son père est décédé à Paris et a été enterré en Allergie, quelque part dans un petit village.
.
Le premier sourire que j’ai entendu c’est quand elle s’est retrouvée si fière d’elle d’avoir pu chuchoter à son père sur son lit de mort qu’il avait le droit de partir s’il le souhaitait, qu’il n’était pas obligé de rester. Si fière de penser qu’elle lui a peut être permis de recevoir une sorte d’autorisation pour pouvoir lâcher prise. Fière de faire les choses différemment du reste de sa famille qui n’aurait pas compris son action. 
.
Le deuxième c’est quand elle a cassé les traditions. Normalement ce sont les hommes qui enterrent, puis les femmes peuvent aller se recueillir seulement trois jours après. Elle n’a pas voulu faire comme la tradition et à suivit le cortège avec les hommes face aux regards accusateur des hommes et surpris des femmes. Elle a un caractère bien trempé elle rit au téléphone quand elle me donne ces détails.
.
J’aime à penser qu’un jour Nadia pourra remercier son père de lui avoir permis de vivre ça, et d’en trouver du sens. Parce que c’est ça l’évolution, c’est trouver du sens au évènements négatifs au point de n’y voir que ce qui est positif et de transformer le douloureux en agréable.
.
Et peux être qu’un jour, grâce à ça, Nadia oeuvrera pour casser les traditions et permettent aux femmes et hommes emprisonnés dans leur carcans de se délivrer de fausses réalités qui ne leur appartiennent pas. 
.
Pour les phases de deuil, accepter ce qui est, l’hypnose est un bon outil pour vous aider à avancer. 

R E G A R D  D E S  A U T R E S 
.
Parfois dans notre chemin de vie on évolue différemment et nos idées générales changent. Les histoires que l’on se raconte avec. Quand je suis partie en formation en hypnose certain m’ont demandé si c’est une secte…Il a semblé pour d’autres que je devenais une meuf perchée. 
.
Du coup ça n’a pas été toujours facile de voir comment on pouvait me percevoir. Il a fallu que j’apprenne à me couper du regard des autres et ne plus y porter d’importance. Le regards des autres m’a beaucoup servit un temps parce que je m’aimais à travers le yeux des autres. J’avais besoin d’un reflet de moi-même qui me plaisait. 
.
Mais maintenant que je me sens complète et que je n’ai plus besoin de l’extérieur pour me sentir bien, le regard des autres ne m’importe plus, ou très peu.
.
Alors pour commencer on peut décider d’arrêter de se mentir 💪🏻puis on prend la décision de vouloir prendre soin de sa vie comme par prendre un rdv par message privé 📩 pour travailler sur ce miroir qui est le regard des autres et qui vous empêche d’être vous. 

C’est l’histoire d’Alban qui pendant longtemps ne trouvait pas de sens à sa vie. Oui certes il avait un travail, de super amis, une belle maison mais se sentait vide de l’intérieur. Voila qu’un jour sans trop savoir pourquoi Il s’était comme réveillé en se demandait bien se qu’il faisait là. Et puis petit à petit Alban est parti à la quête de lui-même. Il ignorait qu’il commençait à reprendre le pouvoir de sa vie en partant dans cette quête. 
.
Il entreprit de faire le tour de monde parce qu’il s’était dit:-« c’est en essayant, en expérimentant que je trouverais bien ce qui m’anime ». 
.
Et lorsque le moment de partir arriva il se regarda dans un miroir comme si il voulait dire au revoir à un futur ancien lui. Il ne voyait a quel point il était courageux. Oui courage de partir à l’inconnu. Parce que sa mère dès tout petit lui avait mis en tête que le monde était dangereux, qu’en jouant simplement on pouvait se blesser. Il avait été élevé dans un cocon, emmitouflé de coton. Et c’est en entreprenant son tour du monde, qu’il allait pouvoir se lester et enfin lâcher sa bouée, puis son kit de survie et ainsi mieux ressentir ce qu’il se cache sous les peurs de sa mère dont il avait été imprégné.
.

Et je me demandais si vous aussi vous aviez déjà eu l’occasion de traverser vos peurs pour mieux découvrir se qu’il s’y cache derrière? 

BU R I E D  T H E  P A S T
.
Mon frère et moi avons vécu vers nos 5-7 ans un événement tragique.
Lors de cet événement nous vivions en Afrique et nous nous baignons dans l’océan mais mon frère ne savait pas nager. Nous nous sommes fait prendre dans un courant qui nous a poussé vers le large et nous nous sommes mis à couler, véritablement, on a cru mourrir. Un père de famille a tenté de nous sortir de là mais j’ai rapidement compris que je devrais m’en sortir seule, lui même n’arrivant pas à gérer la situation. En quittant le cortège de l’horreur, du haut de mes 7 ans, entre peurs, cris et pleurs je vais entendre mon frère me hurler dessus, me suppliant de ne pas l’abandonner entre deux tasses, entre deux vagues. Je vais alors me retourner et lui dire que je n’ai pas le choix sinon je vais mourrir.  Mon frère s’en sortira grâce au corps flottant de cet homme qui mourra ce jour là.
J’ai été profondément impacté par ce jour noir. Une grande culpabilité et une carapace se formeront et m’importeront inconsciemment dans ma vie. 
.
J’ai échangé des mots d’amour avec mon frère hier soir, et j’ai pleuré. Mais les pleurs là qui sont sortis, c’est la petite fille d’Afrique qui les sortait. Il y avait un râle au fond des pleurs. A moitié entre cris de douleurs et larmes de tristesse, j’ai sortis ce soir là un bout de quelque chose qui me reste collé à la peau. 
.
La culpabilité de voir mon frère solitaire alors que je vis le partage. Comme si je le jugeait malheureux et moi heureuse. Comme si ce n’était pas juste, que je n’avais pas le droit de me sentir mieux que lui. Comme si l’abandonner avait été un acte dont je devrais me punir à vie. 
.
Mais mon frère est heureux et je le suis. 
.
Oui s’autoriser à pleurer ça fait du bien, s’autoriser à guérir du passé nous fait avancer. 

E N G A G E M E N T 
.
Hier Léo a décidé d’arrêter le sport et je me suis entendu lui donner une vieille leçon de morale à savoir:
 -« quand on s’engage on va au bout »
Et puis en le disant je me suis rendu compte à quel point ça pouvait être réducteur. 
.
Aller au bout pour qui, pour quoi? Pour faire plaisir aux autres? Pour éviter de culpabiliser envers la personne qui comptait sur nous? Ou parce que ça nous anime, parce que j’aime ça profondément, parce que c’est pour atteindre un objectif?
.
Il y a plusieurs raisons de vouloir aller au bout, écoutes ce que cette raison vient raisonner chez toi. C’est ce que j’ai dis à Léo. C’est ce que j’ai trouvé de plus juste à lui dire selon moi. J’avais pas envie de lui implanter l’idée, d’aller au bout même si ça le bouffe pour de mauvaises raisons, comme pour ne pas décevoir son père, son prof etc…
.
Je me suis marié, et je n’ai pas été au bout de cet engagement parce que mon coeur me disait que cette relation ne me permettait plus d’évoluer, d’être bien. 
.
Du coup j’ai compris que le plus important c’est de savoir s’écouter, se poser les bonnes questions. 
.
Est ce que je veux casser cet engagement par peur (de ne pas y arriver, de décevoir, d’avoir peur de réussir, peur de mal faire) ou par non envie profonde tout simplement. 
.
Alors pour moi ce qui est important dans l’engagement, c’est d’accepter la possibilité de ne plus être en accord et de rompre cet engagement. La vie est mouvement, rien n’est figé et sortir l’idée que l’engagement nous cimente dans quelque chose de fixe, peut nous être très libérateur à mon sens.

TRAVAILLER SUR SOI
.
Je vis un gros blocage depuis longtemps...
Petit à petit les choses émergent...c’est éprouvant mais j’ai décidé que j’allais y arriver. 
Je travail sur moi avec beaucoup d’indulgence. Je ne me met pas trop la pression, j’avance et j’apprends toujours plus de moi. 
.
Le blocage qui émerge de plus en plus concerne «ne pas vouloir porter la responsabilité du bonheur de l’autre». Du coup j’ai un profil du fuyant. Si on me fais sentir être indispensable je boude. Je ne veux pas être indispensable. Je n’aime pas cette facette mais je sais que si elle est là c’est parce qu’elle m’a servit par le passé. Je l’accueille en conscience. Comme si je venais de voir qu’elle existait je lui dis bienvenue!
.
Je viens de la découvrir donc je vais prendre le temps de boire le Champagne avec cette partie de moi et quand on aura fait ces retrouvailles je trouverais avec elle un moyen d’avancer dans une nouvelle direction. 

M E T A P H O R E 
.
C’est l’histoire d’un homme qui était clown de métier. Oui il avait décidé de voir rire les gens toute la journée. Non pas pour se voiler la face sur sa vie, mais pour se nourrir de la bonne humeur des gens. C’est comme ça qu’il avait décidé de vivre. Dans la joie et la bonne humeur. Parfois sa petite voix intérieur venait lui rappeler quelques pensées négatives, mais lui avait réussit à comprendre qu’il n’était pas obligé de la croire, et même il avait choisit de lui faire changer d’avis. 
.
Un jour un de ses amis n’était pas d’accord avec l’idée d’être dans la joie à plein temps. Pour lui, tout ne pouvait pas être aussi simple, après tout cet homme là avait grandit dans une famille, ou on n’avait pas le temps de rire…
.
Mais le clown avait réussit à lui faire comprendre que notre petite voix qui nous guide est faite du passé et qu’il suffirait de bien la traiter, de la rééduquer sous de nouveau schémas, tels que ceux de la simplicité, de la facilite, de la joie au quotidien. 
.
Parce qu’en plus d’être clown il était magicien de bonheur, dans ses spectacles cet homme réussissait à planter des graines de  bonheur, qui émergerons peut être un jour ou peut être pas. Et c’est dans l’autodérision, qu’il passait le message que quoi qu’il arrive, tout peut être vu d’un angle différent. Il suffit de l’accepter, de le vouloir. 

D U A L I T E 
.
Un jour Romain a gardé les enfants au parc, et leur père devait les récupérer tandis que je n’étais pas là.
Léo 9 ans, est resté près de lui tout le temps du parc à demander quand son père arrivait. Il a aussi écouté Romain lui parler de géo politique sur le canal de suez, Léo adore quand Romain lui parle d’histoire et de politique. 
.
Je ressens depuis quelque temps que Léo s’interdit d’aimer Romain pour protéger son père. Du coup je lui ai demandé s’il vivait dans une dualité intérieure. Il a réfléchit et puis après un long blanc il m’a dit:
« l’autre jour au parc quand papa est arrivé je me suis éloigné de Romain, t’as raison maman ». Il venait de prendre conscience qu’il cherche à protéger son père. Il était lui même étonné de son comportement très inconscient, mais qui doit le bloquer sur plusieurs plans. En montrant à son père qu’il se fiche de mon conjoint, il le protège. Il veut lui montrer par là. 
"Papa je ne te trahis pas, regarde comme il est insignifiant pour moi. »
.
J’ai expliqué à mon fils, qu’il n’a pas à porter les fardeaux qui ne sont pas les siens. Je lui ai dit qu’il était libre d’aimer ou pas Romain. Que s’il l’aimait c’est bien. S’il ne l’aime pas c’est bien aussi, il n’y a aucune obligation. Mais surtout surtout, qu’il n’a rien à prouver à personne, que la seule personne qui compte c’est lui-même et son père lui a tenu le même discours. 
.
Tout ça pour vous dire que nous avons pris sur nous inconsciemment tellement de fardeaux qui n’étaient pas les nôtres pour protéger un parent, pour être sûr de ne pas être rejeté de faire partir du même clan.
.
Je ne pourrais jamais épargner mes enfants de tout les cailloux que je leurs transmettrai, mais je peux leur transmettre ma façon de penser, ma vision de vie qu’ils choisiront d’appliquer plus tard ou pas. 

A B O N D A N C E 
.
Pour vivre dans l’abondance je pense qu’il faut vivre avec une grande confiance en la vie… et il me semble que nos parents d’une manière général ne nous ont pas appris à vivre avec cette confiance. Mais plutôt dans la méfiance. De la méfiance déguisé en bienveillance. Moi perso je ne me souviens pas vraiment de mes parents me dire que quoi qu’il arrive, tout ira toujours bien, ou me dire que chaque moment difficile il y a une expérience acquise, de faire confiance en la vie, que l’on s’attire se que l’on croit etc…
Non, on ne vivait pas vraiment dans la grande confiance de chaque moment. Il fallait être dans le contrôle de notre vie avec des croyances, des peurs. Aujourd’hui encore je suis imbibée de tout cela comme tous, mais j’apprends à me délester de ce qui me coupe de l’abondance.
Attention dans abondance il n’y a pas que l’argent. Il y a la joie, le bonheur, la santé, l’amour, l’argent enfin vous aurez compris…absolument tout. 
.
Et vous? Pensez vous que la vie est là pour nous porter uniquement si on fait les bons choix?
.

L E  L I E N  E X I S T E
.
Il y a une connexion qui ne se voit pas, mais qui existe. Celle qui nous rattache à nos enfants.
.
J’ai 3 enfants qui sont en permanence collés a moi. Mais quand je vous dis coller, c’est coller, y’a plus rien de chou là dedans. Avant j’étais heureuse de ça, maintenant je constate que c’est handicapant je n’ai pas un instant de répit parce qu’ils sont sans cesse dans la demande de ma présence. 
Même au parc dernièrement ils étaient sur mes genoux plutôt que de profiter de leurs amis, (allo mais de quoi on parle! Le plus grand à 9 ans quand même). Comme si ils s’interdisaient de s’éloigner de trop.
.
Et puis hier je repassais et je leur ai dis que je voulais du silence s’il restaient là, les deux plus petits ont regardé les mouches voler pendant tout ce temps plutôt que de profiter d’aller jouer…20 minutes quand même pour 6 et 7 ans je me suis dit wouah ils sont balaises là!
.
Et puis je me suis arrêté à cette réflexion. Pourquoi est-ce qu’ils me collent tous autant. Et subitement quelque chose est remonté à ma conscience et j’ai compris. Inconsciemment je leur demande de rester là, c’est moi qui les tiens près de moi. Vous savez pourquoi? Parce que ce sont mes peurs qui le leur demandent. Parce que croyez le ou non, vos enfants sont vos miroir de l’inconscient. 
.
En fait nos inconscient de parents, discutent avec les inconscients de nos enfants…et vous savez, à 6 ans dans cette noyade dont je parle souvent ou un homme est mort, mes parents n’étaient pas présent. Il se pourrait bien que mon inconscient a peur qu’il arrive la même chose à mes enfants, et qu’il leur demande de rester près de moi par sécurité. Vous voyez mes vieux schémas inconscient (90% de ce que nous sommes mais que nous ne connaissons pas) font ma vie.
.
Regardez vos enfants, Ils sont de bons indicateurs sur ce qu’il se passe à l’intérieur de vous. 
.
En séance les mamans libèrent leurs enfants de tant de problèmes.
.
Sommeil, peur, et biiiiiiiiiiiien plus encore

A T T E N D R E  E T  M O U R R I R
.
À attendre que les choses « s’améliorent » pour lui parler, attendre que ça vient d’elle ou de lui, attendre l’autorisation, attendre d’avoir suffisamment de diplômes, attendre d’avoir plus d’argent, attendre qu’il me dise qu’il m’aime, attendre que l’autre fasse le premier pas, attendre d’avoir le poste idéal, attendre qu’on m’augmente, attendre que mon père comprenne, attendre que ma mère ne soit plus fâché après moi, attendre, attendre et attendre.
.
A attendre que votre avenir change suivant si l’extérieur décide un jour de se bouger en votre faveur, et bien vous risquez à la fin de vos jours de vous rendre compte, que votre vie n’a pas été celle que vous auriez souhaitez.
.
Alors, allez lui parler, faites le, n’attendez pas qu’on vous autorise, n’attendez pas d’avoir l’ultime diplôme pour vous lancer, n’attendez pas d’avoir plus d’argent pour débuter un projet, n’attendez pas qu’elle vous aime, faites le premier pas etc etc…
.
Moins on attend sur l’incertitude, plus on décide de sa vie. 
.
Alors? Si on attaquait maintenant?

C U L P A B I L I T É
.
Elle ravage, rabaisse, puni, coupe le plaisir, et cause tant de mal-être.
.
Pourtant ce qui est fou c’est que nous sommes parfois prêt à être bienveillant envers des personnes qui ont fait plus de mal que nous pensons en avoir fait. Par contre quand il s’agit de nous, alors ça non!
Ça on est prêt a se juger, se critiquer, être dur envers soi… et pourtant 
.
J’ai demandé à Malo 7 ans qui d’après lui était là avec lui depuis sa naissance, chaque jour chaque nuit, chaque moment difficile de sa vie, quand il se faisait moquer par un ami, quand la maitresse l’a peut être rabaissé devant la classe 
Mon enfant m’a répondu:
-« ba toi maman! » 
.
Malo n’avait pas conscience que son meilleur ami, celui qui serait toujours là pour lui n’était autre que lui même 
.
Alors qui d’après-vous prendra soin de vous mieux que personne d’autre?
Votre « soi disant » moitié? Votre super ami? Votre maman?
.
Bien sur que non. Vous êtes ce que vous avez de plus cher, de meilleur. Prenez en soin, ne critiquez pas cet ami, ne le jugez pas.
C’est en vous culpabilisant que vous vous condamnez. 
.
Apprenez à vous pardonner!

.I N D I C A T E U R
.
Dans la vie il y a des gens qui ont ce truc de nous piquer dans ce que nous sommes. De nous décrire d’une manière qui nous renvois une image de nous que l’on aime pas. 
.
Ces personnes là mettent le doigt sur des parties de nous que nous ne souhaitons pas accepter et qui mériterait justement d’aller chercher pourquoi ça vient nous remuer à l’intérieur. 
.
Aujourd’hui mon indicateur de mal être c’est mon corps en premier lieu parce que j’apprends à l’écouter. C’est aussi la perception qu’on les autres de moi. Romain lui a sa manière bien à lui avec des mots durs parfois pour mettre le doigts là où ça ne va pas. Avant avec mon immaturité émotionnel, je l’aurais rejeté en me disant par fausse fierté pour qui se prend t’il pour mieux savoir que moi… seulement ce comportement enfantin je ne l’ai plus, il s’efface. Je suis capable d’écouter, d’entendre et de faire ma propre analyse dans de l’honnêteté envers moi même…
.
Et vous, qui est votre indicateur extérieur?

LIBIDO
.
En voila un sujet qui reste secret, dont on ne parle pas vraiment à notre entourage. 
Depuis que je me suis éveillé à qui je suis, rien n’est mis de côté. Et j’ai bien dû m’avouer que je n’étais pas à l’aise avec le sujet. Cela en fera sourire plus d’un. Je suis pendant longtemps passé pour la fille qui avait une libido débordante, excessive presque étant donné que je trompais mes conjoins tour à tour, baigné de mal-etres inavoués. 
Mais quelle carapace je m’étais mise. Quelle armure si grande que je me mentais a moi-même. 
.
Alors qu’il n’en n’était rien. Absolument rien. Je cherchais désespérément une reconnaissance que je n’étais pas capable de me délivrer. Et donc sur cette question de libido j’ai toujours été muette. Pas de réel envie, mais me devant de le faire, souvent à contre coeur, pour ne pas faire de vagues, pour ne pas décevoir, parce que j’avais un rôle à jouer, comme de nombreuses femmes….quand j’y pense j’ai envie de hurler tellement ça semble horrible et pourtant…c’est la normalité pour de nombreux couples et de nombreuses femmes ou hommes ne s’autorisant pas à être.
.
Alors j’ai commencé par mener mon enquête. A ça se mêlait un sentiment de honte, de rejet total du plaisir, rejet de se faire plaisir, une peur de s’abandonner a l’autre et donc de se mettre en danger et pour finir le plus enfoui un rejet d’une partie de moi. Aie. Ça pique quand on met le doigt dessus. Ça pique mais on peut reprendre les rênes a partir de ce moment la, et mener la danse de sa vie. Et non plus laisser le système, ce que l’on doit être mener cette danse pour nous. 
Dire non et se respecter. Poser des limites. Poser des envies. S’ouvrir, se découvrir. Se faire respecter dans son entièreté par l’autre. Et si l’autre ne le comprends pas, ne pas avoir peur de se faire passer avant lui. 
.
Derrière les problèmes de libido, il y a tant à découvrir, à faire émerger pour votre épanouissement profond. 

Je n’aime pas la notion de mérite. 
.
Le mérite a cette connotation de jugement entre ce qui est bon et mauvais. 
.
Dans mon éveil spirituel je vois maintenant qu’il n’y a pas de mal, il n’y a pas de bien. Il n’y a que des gens qui font au mieux pour eux. Parfois répondant même à des pulsions pour une questions de survie très très inconsciente. 
.
Alors dans le mérite pour moi il y a: 
Tu as été sage: 
- Tiens un gâteau…
Tu n’as pas été bon:
- Tu n’as pas de gâteau. 
.
Autrement dit l’inconscient a pu se baser sur:
Si tu es ce que je veux que tu sois:
-Tiens un gâteau, tu as fais l’effort d’être quelqu’un d’autre pour moi.
Si tu n’est pas ce que je veux que tu sois: 
-Tu n’as pas de gâteau, tu n’as pas fais d’effort pour être différent.
.
En l’écrivant je me rend compte comme c’est dur!
.
Alors je préfères penser qu’on a tous le droit au gâteau. On a tous le droit d’être ce que nous sommes, sans avoir d’efforts à fournir. 
Et le surmenage comme bien d’autres problématique provienne de ces croyances du passé. 
« La vie me récompensera quand j’aurais fais beaucoup d’efforts. »

.Mes interprétations créées ma vie.

Mes interprétations m'appartiennent, c'est moi qui leur donne un sens. Celui que je souhaite. 
Alors je peux me poser la question, de quoi sont faites mes interprétations face à des situations ou personnes. Est-ce-que ces interprétations me font du bien?

Par exemple:
-Cet homme ne me dis pas bonjour, ne me regarde pas dans les yeux et il est très froid quand il me parle.

La moi d’avant ce serait dit:
-Cet homme est vraiment sans éducation, méchant et désagréable. Donc je lui répond dans l’agressivité (comme je savais si bien le faire).

La moi d’aujourd’hui pense:
-Cet homme doit être dans un profond mal-être pour ne pas oser me regarder dans les yeux. On dirait qu’il se défend et a peur. Donc je lui souris et lui parle de la manière la plus sympathique qu’il soit pour lui donner confiance.

Cas 1, la situation va se nourrir de colère, d’agressivité, va me faire vivre du négatif.
Cas 2, la situation va rester calme, et peut-être même j’aurais apporté à cet homme du réconfort. Mais avant toute chose, c’est mon bien-être qui aura été entretenu.

A nous de choisir, comment est-ce-que l’on souhaite vivre notre vie.

🎈 FOI🎈
.
La foi c’est croire en quelque chose que l’on a pas vu. Que rien ne nous promet d’être vrai. Que rien nous dis que ca va se passer. Avoir la foi permet aussi de lâcher prise. 
.
Exemple si au fond de vous vous souhaitez qu’il pleuve demain et que vous vous pointez sans parapluie alors que vous avez faits vos demandes à l’univers, la loi d’attraction, etc etc, c’est que la part de doute a existé en vous. Et cette part de doute vient fermer la porte à vos demandes. 
.
Vous ne pourrez réaliser vos rêves que si vous y croyez et que vous lâcher prise la dessus et n’y pensez plus avec acharnement. 
.
La foi c’est croire sans avoir vu… et oui je sais dans le monde de peur dans lequel on vit ça semble complètement farfelu. Et pourtant!

 

🎈Les  signes🎈
.
Quand ma vie à basculé je me suis tourné vers le développement personnel. Et j’avais lu qu’il fallait écouter les signes…j’ai rien compris sur le moment. 
J’avais lu aussi qu’il fallait apprendre à écouter sa petite voix intérieur. J’ai rien compris non plus. Et puis j’ai lu, j’ai écouté, et les choses ont émergées. Et puis tout doucement mon corps s’est mis à parler plus fort pour que je l’entende. Alors j’ai commencé à l’écouter. Un frisson, une vague de chaleur, le coeur qui s’accélère. Je me cherchait professionnellement. Et quand je suis tombe sur la video de Camille, mon corps à crié. Mon corps à vibré fort, une envie de rire sans trop savoir pourquoi et c’est comme ça que je me suis dis ma voie a moi c’est ça. 
.
Et le lendemain allez savoir pourquoi, en sortant d’une boutique je suis tombée nez à nez avec une affiche gigantesque sur laquelle il y avait deux mots… AVENIR ACTIVÉ.
Je suis rentré et je l’ai fais. Je n’avais que 100.- sur mon compte en banque mais je me suis inscrite à cette formation qui en coutait 5000.- tout compris. Trajets hôtels etc… je n’ai même pas pas pris le temps de voir avec mon travail du moment si ça allait le faire. J’ai foncé.
.
Et c’est comme ça que pour la première fois, j’ai osé croire en quelque chose que je ne voyais pas. 
.
Quand ce que tu veux deviens une obsession, l’univers te l’apportera. 
.
Et très facilement, quand on sait on met des actions en place, parce que la peur est dissipée, elle n’existe plus. Et sans trop faire d’efforts, cet argent est arrivé.
.
Oh après ça bien des gens ont tentés de m’en dissuader.
Mais Emilie tu as trois enfants, tu devrais te trouver un boulot à plein temps!
Mais Emilie, le marché est saturé!
Mais Emilie, c’est une secte!
Mais Emilie c’est pas tellement sérieux tout ça. 
Mais Emilie tu devrais penser à nous, ça nous inquiète tout ça
.
Mon corps a décidé de ne pas entendre ce qui me couperais de mon essence profonde. 
.
Les signes ne trompes pas. Apprenez à vous écouter, vos signes ne seront pas les même que ceux de vos proches.
.

Pour évoluer, il faut pouvoir oser expérimenter de nouvelles pensées. Oser vous dire et si c’était faux? Ou si c’était vrai? 
.
Il faut pouvoir se dire que les personnes qui m’ont construits avaient leurs raisons d’être ce qu’ils étaient. Que les personnes qui nous entourent ont leurs raisons, leurs schémas inconscient d’être ce qu’ils sont. Pouvoir se dire que nous ne sommes pas à la place de l’autre. 
.
Il faut pouvoir se détacher de son passé, et accepter que l’on ai pu interpréter les choses avec notre vérité. 
.
Il faut pouvoir oser regarder les choses autrement. 1 fois, deux fois, si c’est trop lâcher et revenir plus tard. Pas à pas, l’évolution de sa propre personne se fait à partir du moment où j'accepte de me remettre en question. Quand j’accepte d’essayer d’autres visions. Quand j’accepte de regarder le monde avec de nouveaux filtres. 
.
Laissez la porte ouverte à de nouvelles idées, vision et expérimentez d’autres façons de réfléchir. C’est comme cela que vous sortirez de vos filets.


La plus part des gens ont peur d’entrer dans l’acceptation de ce qu’ils sont par peur d’entrer dans une forme de résignation, et de rester ainsi avec leurs parties refoulées toute leur vie. Alors que entrer dans l’acceptation c’est arrêter de se battre contre soi-même. Arrêter de se fatiguer à tenter de se séparer de cette partie de nous. Plus c’est un combat, plus on se fatigue, plus on tombe dans une détresse.
.
Imaginez que ces parties de vous sont l’enfant que vous avez été (parce que quasi tout vos problèmes d’aujourd’hui viennent de l’enfance, de votre éducation, la société )
Seriez-vous prêt à abandonner cet enfant qui est capable d’évoluer, de changer si on le guide vers le bon chemin…?
.
Acceptez d’être célibataire, acceptez d’être colérique, acceptez d’être addict au sucre, acceptez votre acné, acceptez d’être ce que vous êtes physiquement, acceptez de crier sur vos enfants, acceptez d’avoir fait de la peine à quelqu’un, acceptez de changer d’avis tout le temps etc etc… 
Si vous êtes célibataire, si vous êtes colérique, si vous êtes addict au sucre, si vous avez de l’acné, si vous êtes ce que vous êtes physiquement, si vous criez sur vos enfants si vous avez fait de la peine à quelqu’un, si vous changez d’avis sans cesse, c’est que vos programmes implantés dans votre inconscient font ce que vous êtes aujourd’hui. Si vous n’acceptez pas ces parties de vous, si vous ne voulez pas les voir en face, vous ne pourrez pas aller changer ces programmes. Parlez vous avec douceur, pardonnez vous d’avoir été dur envers vous-même, arrêtez d’être le bourreau de vous même. Accueillez vos anciens schémas et faites un travail sur vous même. C’est le meilleur investissement possible.
.

Il y a un de ça j’ai décidé de me lancer. J’étais en ce moment même en pleine formation en Hypnose avec le @groupe_sajece . Lorsque je suis rentré de cette formation OMG je pense avoir vécu la pire dépression ever. C’était compliqué beaucoup de choses ont été bousculées à l’intérieur de moi. Vraiment compliqué. Mais cela était nécessaire pour décoller en moi des vieux trucs qui me collait à la peau. Des vieilles peurs enfouies qui m’empêchaient d’être bien acec moi même. 
.
Alors 1 an après et du succès dans mes affaires, je n’ai pas envie de m’arrêter là. J’ai envie de vous partager, de vous accompagner dans cette quête merveilleuse qui est la quête de soi. 
.
Vous n’avez pas idée comme vos visages en réflexion me font sauter de joie dans mon cœur. Oui parce que pour moi c’est tellement important de pouvoir sortir de sa coquille de se découvrir, de se rendre compte de ce qui fait vos mal-êtres, vos colères, vos émotions trop présentes, vos blocages, votre vie qui ne vous convient pas. 
.
Alors pour démarrer au mieux cette nouvelle année j’ai envie d’être présente pour vous et de vous apporter tout mon meilleur, mes découvertes, mes connaissances, mes histoires aux messages cachés, ma personnalité sans tabou, sans jugements, mon franc parlé et vous guider au mieux vers de jours plus heureux pour vous et établir ensemble le chemin qui vous mènera vers votre objectif. 

Ce matin les enfants se sont disputés pour qui avait raison entre… il fait presque jour et il fait presque nuit…
.
Qui a raison d’après vous? Personne.
.
Et bien voila ce que j’ai compris que personne n’a raison et que tout le monde a raison. 
Chacun fait avec l’éducation qu’il a reçu, ses expériences. Du coup l’autre voit le monde avec ses interprétations. Ce qui lui semble juste. Il ne vous contredit pas pour vous mettre en colère il le fait parce que c’est SA vérité. 
.
Il existe une seule réalité, mais d'innombrables vérités. La réalité — ancrée dans le réel, dans la matière — donne lieu à une infinité de perspectives. (Comme le matin qui se lève, presque jour ou presque nuit)
.
Alors rappelez- vous que dans vos interprétations vous comprenez et exprimez toujours votre réalité et non celle des autres. En arrivant à le comprendre et le respecter, on éviterait bien des conflits…
.
Défendre uniquement son point de vue serait absurde. L’idéal serait que tous puisse apercevoir la vision de l’autre pour mieux s’entendre.

🎈L’appel de soi 🎈
.
Il y a deux ans j’ai décider de tout plaquer. Situation familiale, situation financière. Sur le moment je ne le savais pas mais je l’ai fais parce que je me mentais à moi-même et que je ne me sentais pas à ma place. Ce n’est que plus tard que j’ai pu mettre des mots dessus. 
.
L’appel de mon essence intérieure a été plus forte que la raison. Moi même j’avais du mal à comprendre ce qu’il se passait. A tel point que je ne me reconnaissais pas dans mes act. En complète perdition, dans le non-sens, l’excès… mais je sais aujourd’hui que j’ai fais du mieux que j’ai pu avec cette partie de moi que je ne comprenais pas et qui a surgit de nul part. Cette partie là, je l’ai contenue, je n’ai pas voulu l’écouter pendant toutes ces années. Et puis un jour, elle n’a pas demandé l’autorisation. Cette partie de moi est venue prendre sa place. J’ai du faire avec et au mieux pour moi. Je me suis pardonné de mettre abandonné.
.
Je sais aujourd’hui que pour moi ce réveil était la meilleure chose qui puisse m’arriver. Pourtant suite à cette décision s’en est suivit de longs mois de remises en questions de descente aux enfer. Mais ce n’est pas tellement aux enfer que je suis descendue, je suis partie à la découverte de moi… ça remue, ça bouleverse, mais c’est tellement bon de pouvoir sortir de sa coquille. 
J’avais deux choix. Le choix de subir mes propres choix, ou le choix de prendre tout ce qu’il y a de positif à ça… 
.
Alors j’ai foncé, j’ai décidé de mettre mes peurs de côté, d’avoir foi en moi et en l’avenir, et tout à pris un sens. 
.
Il y a un an de ça, j’avais une situation plus que bancale, instable, compliqué.
Aujourd’hui je me sens exactement à la bonne place. Je suis complètement alignée avec ce que je suis. Je suis plus épanouie que jamais. Désormais mes peurs ne sont plus les vecteurs de ma vie. J’en ai finis. Je sais dire non. Je n’attends plus. J’agis. J’ai repris le pouvoir de ma vie.

🎈 Vie rêvée 🎈
.
L’escalier qui mène a l’étage des enfants, ressemble à un escalier qui mène à un endroit féerique, fantastique, magique. 
.
Et je ne sais pas si vous le savez mais nous avons tous cet escalier en chacun de nous. Il a cette capacité de nous mener vers un univers que nous pensons impossible. Vers un métier rêvé, une estime de soi plus grande, le deuil, le pardon, la disparition de nos colère, culpabilité, tristesse, disparition de nos maux, nos mal-êtres. Il nous mène vers ce que nous sommes de meilleur. Cet escalier, vous le trouverez le jour ou aurez décidé de prendre votre vie en main, le jour ou vous souhaiterez, d’accéder à votre vie rêvée. Et peut-être que votre vie rêvée serait tout simplement de vous aimer? De ne plus vous mettre en colère? De ne plus culpabiliser? De voir la vie sous un autre angle, de changer votre perception?
Ex: Pourquoi lui n’est pas jaloux et moi si? Il suffit de changer votre système de pensées…si lui en est capable, vous aussi…

Hier ma copine Marie m’a dit un truc qui a tellement raisonné en moi.
.
Elle m’a dit « arrête de penser qu’il faut faire. Et fais les choses quand tu en as envie. »
.
Et je me suis dis mais oui! Cela m’aurait été difficile il y a quelque temps de me laisser porter par l’envie autant qu’aujourd’hui parce que je m’étais mise de fausses barrières, j’avais beaucoup de croyances qui m’en empêchaient.
.
Par exemple si JE DOIS écrire un post, je vais le faire oui mais il transmettra beaucoup moins que si je le fais spontanément par envie. Si j’écris un post à chaque fois que je m’entends dire JE DOIS FAIRE le message ne sera pas le même. Tandis que si j’arrive à me dire laisse couler, toutes les sphères de ma vie seront améliorées. Je transmettrais, partagerais, échangerais, dans l’envie. Et quand les choses sont faites avec le coeur, avec le meilleur de nous-même, les résultats sont bien plus grands n’est ce pas?
.
Si je décide d’aller manger avec une copine pour lui faire plaisir alors que je n’en ai pas envie…la soirée ne sera pas la même si j’en avais envie à la base…
.
Et vous? Est ce que parfois avant d’agir vous vous mettez sur pause pour vous poser la question si vous en avez envie ou pas?

TOUT EST POSSIBLE
.
On nous a appris à ne pas nous faire confiance, à ne pas nous aimer. Le grand « on » pensait bien faire quoi qu’il en soit. Et ça n’avancerait à rien de blâmer ces parents, grands-parents, nounous, enseignants… le plus important c’est ce qu’il se passe aujourd’hui, et croyez le ou non, vous avez le pouvoir de tout bousculer, d’inverser la tendance. Tout es une question de pensées, de vision, de perception. Il « suffit » d’en changer. De décider de changer vos croyances. Cela demande de la réflexion, du temps, du cheminement, mais tout es possible. Absolument tout. 

Les parties de moi
.
Dans mon village de Suisse il y a ce garage qui a été transformé en libre service de produits locaux. Il y a une tirelire et chacun met le montant dans cette boite. Il n’y a pas de surveillance. Les propriétaires ont misés sur la bienveillance des gens, ils leur font confiance. 
.
Dans ce pays ce n’est pas rare parce que la jauge de confiance est élevée.
.
Et du coup ça me fait penser que moi aussi j’ai décidé de faire confiance à toutes les parties de mon être. Comme la Suisse avec ces habitants. J’ai décidé de faire confiance à chaque parties de moi. J’ai décidé de penser qu’elles sont bienveillantes envers moi-même, et si il y a un blocage quelque part, je sais qu’en discutant avec elles les choses peuvent se régler parce que chaque partie veut mon bonheur. 
.
Et plus je serais bienveillante envers les parties de moi, plus nous seront unis.

Une consultante est venue me voir parce qu’elle avait un problème de contrôle. Elle n’arrivait pas a lâcher prise sur rien du tout. Son besoin de tout contrôler venait empoisonner sa relation de couple, avec ses enfants etc…
.
Et en hypnose elle a pu découvrir que lorsqu’elle était encore qu’un embryon, elle a terriblement eu peur de mourrir parce que sa mère avait fait une fausse couche avant elle. Elle a eu peur de subir le même sort.
.
On ne soupçonne pas tout ce qui est rangé, classé dans notre inconscient. Cette femme là par peur de mourrir se devait de tout contrôler, ne rien lâcher au cas ou que la mort se pointe… Les cellules que nous étions à cet état embryonnaire ont une mémoire. Elles ont vécus une émotion.
.
Alors on peut bien réfléchir la cause de nos tourments, mais bien souvent l’inconscient a ses raisons que nous ne soupçonnons pas. 

🎈Apaisez une situation du passé pour pouvoir vous pardonner🎈
.
Ce dire du passé que c’était la bonne chose à faire. Parce que avec votre niveau de conscience du moment vous ne pouviez pas faire autrement. Si vous auriez dû ou pu faire autrement vous l’auriez fait bien évidemment. C’est avec notre conscience de l’après coup (qui a eu le temps d’analyser) que l’on se dit et si et si. Mais dites vous bien que c’était la bonne choses à faire. Regardez votre passé et prenez l’enseignement de cette expérience. Ne culpabilisez pas, ne soyez pas dur avec vous même parce que c’était la seule chose à faire pour vous à ce moment précis.

🎈Mouton noir🎈
.
A vous les moutons noirs de vos familles…vous qui ne souhaitez pas faire les choses comme votre ligné, qui ne suivez pas les traditions de votre famille, qui n’arrivez pas à vous adapter aux règles, qui mettez peut-être du poing sur la table. Vous qui êtes en conflits avec votre clan, critiqué, jugé et peut-être même rejeté.
Vous êtes appelez à libérer la famille des schémas répétitifs qui frustrent des générations entières. Vous êtes la personne dont l’inconscient veut et peut briser les chaines, pour tout le monde, des liens négatifs de peur, de secrets, de fidélité inconsciente qui empoisonne votre ligné. Vous êtes tout cela sans le comprendre. 
Tant de désirs non réalisés, de rêves inachevés ou de talents frustrés de vos ancêtres se manifestent à travers cette révolte.
.
Sachez que vous êtes le rêve de tout vos ancêtres!!! 
.
Grâce a vous ils y a de grandes chance que les hérédités disparaissent, les angoisses s’apaisent, les peurs s’envolent. Tout cela réside dans l’inconscient.
.
Alors dites moi…que comptez vous faire? Vivre votre vie ou attendre que le reste du monde valide vos actions?

🎈Nil, p’tite meuf relou?🎈
.
Nil, de mes trois enfants parait la plus terrible. C’est la dernière de la fratrie c’est la plus pénible. Et vous savez pourquoi on la considère comme la plus effronté? Parce que Nil refuse de se plier a ce qu’elle n’est pas. Nil sait ce qu’elle veut et à la vie à la mort elle restera raccord avec elle-même. Et donc elle fait les choses comme elle les aimes et même si cela ne convient pas au reste du clan familiale, elle reste sur ses positions. Alors au final Nil n’est terrible que pour une raison…parce qu’elle souhaite être ce qu’elle est et ne pas changer pour se sentir plus aimé. 

L’autre jour j’étais dans un magasin et j’entendais une mère qui parlait de manière excédé à son fils qui ne voulait pas essayer les vêtements qu’elle lui proposait
« T’es bien comme ton père t’as aucun goût »lui a t’elle dit…
Pour ensuite le forcer à prendre ce qu’elle avait choisit. 
.
Et je me suis dis que cette mère apprenait à son fils de ne pas se faire confiance. Elle lui disait surtout « ne te fais pas confiance tu as très mauvais gouts  » 
Alors que je sais que cette mère pense faire au mieux. Elle pense le protéger des moqueries des autres en lui imposant ses propres choix ou se protéger elle du regard des autres. 
.
Comme les parents qui obligent leur enfant à finir son assiette. Ils pensent que c’est une question d’éducation, que de ne pas gaspiller c’est faire preuve d’empathie envers ceux qui meurent de faim. Mais ils apprennent surtout à leur enfant que le parent à le pouvoir de savoir mieux que lui si il a faim ou si il aime. Qu’il ne peut pas s’écouter. Ils n’imaginent pas une seconde qu’ils sont en train de mettre dans le disque dur interne de leurs enfants de finir son assiette coute que coute. Et que plus tard cette croyance va les poursuivre et parfois même a déclencher de l’obésité. (Heu oui oui c’est pas une vieille blague)
.
Alors je me suis dis que si Nil voulait aller à l’école sans porter les même chaussures, ou porter son leggings préféré déchiré … moi tant qu’elle s’aime je m’en fiche.

🎈Et si toutes les parties de vous vous aimaient???🎈
.
Ahah je vois vos sourcils froncer… alors…et si elles nous aimaient?
.
Une maman qui refuse à son enfant un dernier bonbon le fait pour son équilibre…pour le protéger. L’enfant souvent se mettra en colère … elle ne le puni pas mais le protège en contrôlant sa dose de sucre. Et bien c’est pareil… Les parties de vous que vous n’aimez pas sont des mamans qui veulent vous protéger…
.
vous êtes colériques et n’aimez pas cette partie? Votre maman vous pousse à la sortir pour ne pas que cette colère noircisse votre intérieur.
Vous n’arrivez plus à vous arrêter de manger? Votre maman intérieure veut vous réconforter en vous faisant plaisir.
Et lorsque vous commencerez à vous dire que ces parties là sont là pour votre bien-être vous arrêterez de lutter contre elles. Et c’est en les acceptant que vous pourrez ensuite discuter avec elles dans la sérénité pour mieux évoluer et ainsi changer les plans de votre être qui ne vous conviennent plus. 
.
Et puis il arrive que les mamans intérieures ne savent pas faire autrement, et c’est avec l’hypnose que je vais leur dire qu’elles peuvent faire différemment.
.
Alors ça vous dirait de vous aimer?🌟🌟🌟

🎈Extérieur/intérieur🎈
.
Et si ce que nous vivions à l’extérieur c’est ce qu’il se passe à l’intérieur. Si ce que l’on vit extérieurement fait échos avec nos conflits intérieur?
.
Si vous êtes indécis sur deux choix, il a surement deux parties en vous qui ont besoin de s’unifier pour mieux avancer.
Si vous vous sentez en dépression c’est surement qu’à l’intérieur vous avez besoin de temps de réflexion pour éclaircir certaines choses.
Si vous n’arrivez pas à atteindre votre vie rêvée il est probable qu’une partie de vous l’évite pour ne pas vivre ce qu’elle pense être un danger.
.
Ce que l’on vit à l’extérieur exprime ce que l’on vit l’intérieur. Et c’est vrai que partir en exploration parait un peu fou, que pourrait-on bien apprendre de plus sur soi?? 
On découvre ce sur quoi on se ment à nous-même, pourquoi on le fait. On découvre que s’écouter a un vrai sens, on découvre que nous étions en mode veille jusque là. Et soudain on tombe amoureux de soi…
.
Yep, trop ouf…

Enfant VS Adulte

On m’a souvent dit dans mon enfance
-« profite tant que tu es jeune, la vie d’adulte est compliqué! »
.
Mais hier je me suis faite cette réflexion…et si c’était l’inverse en fait. Alors oui nous n’avons pas de «vrais soucis » enfant…Mais nous avons tout les jours des adultes qui nous renferment dans ce que nous ne sommes pas. 
Arrête de pleurer tu es grand.
Ne t’habille pas comme ça ce n’est pas joli.
Fini ton assiette il y a des gens qui meurent de faim.
Arrête de rigoler ce n’est pas le moment. 
.
Nous sommes guidés par des personnes qui nous éduquent certes, mais nous enferment aussi dans une prison. C’est la prison des pensées qui ne nous appartiennent pas mais que l’on va nous demander d’adopter que ça nous plaise ou non. 
.
Alors qu’adulte nous avons tous le choix. 
De subir ou d’entrer dans la résilience.
De se plaindre ou de travailler sur nos pensées positives.
De continuer à rester enfermé dans la prison des pensées, ou les changer.
.
Nous avons le choix adulte de nous débarrasser de croyances qui nous limites, de rompre des liens négatifs qui nous empoisonnent, de décider qui nous voulons être demain, de changer notre système de pensée qui va nous propulser vers une vie meilleure.
NOUS AVONS LE CHOIX. Les enfants eux ne l’ont pas.

 
crise de la quarantaine/existentielle
.
Elle arrive sans trop crier gare, elle nous bouleverse, nous bouscule comme si la vie nous mettait un coup de coude pour dire: « Eh oh réveil toi »
Mais me réveiller de quoi? Pourquoi? 
.
« Sors de ta coquille avant la fin » nous dit-elle. 
.
Lors de la première moitié de notre vie, nous avons pour unique objectif de nous plier aux règles imposées par la société, par notre famille, afin d’obtenir la reconnaissance qu’il nous faut pour exister. On le fait inconsciemment, on ne se pose pas de questions, on le fait parce qu’il le faut.

Puis arrive l’individuation, qui vient tout bouleverser. C’est le moment où l’on prend conscience que l’on a renoncé à une partie de ses rêves de jeunesse, où l'on redécouvre une partie de soi-même que l'on a plus ou moins inconsciemment laissée dans l’ombre, voire enfouie. 
.
Et cette phase là c’est ma préféré. Tout redevient possible, ça fait peur, mais à la fois nous fait vibrer. On revient à ce que nous sommes à la base. On décide de redevenir qui nous sommes, sans répondre à qui que ce soit. C’est un dialogue avec nous-même, cette personne qui nous aime plus que personne au monde. C’est le moment où l’on tombe amoureux de la personne que nous sommes et que nous avons perdu de vue depuis plusieurs années. c’est le moment de rendre aux autres ce que nous portions et qui ne nous appartient pas. 
.
Moi ma crise d’amour pour moi elle a commencé début de la trentaine. Et vous? Elle est arrivée quand?

Bénéfice secondaire

.

Un bénéfice secondaire, c’est un avantage inconscient qui se cache derrière une situation que nous ne désirons pas.

.

Par exemple une femme qui est toujours célibataire aura probablement un bénéfice caché(au moins quand elle est seule elle se sent libre).

.

Cet homme qui est en surpoids et n’arrive pas à perdre ses kilos en trop(au moins comme ça il est sûr de ne pas attirer le regard des filles).

.

Une personne qui est toujours toujours malade (comme ceci on s’occupe toujours de moi).

.

Et derrière un bénéfice caché il y a une croyance limitante. Cette croyance vous empêche d’aller de l’avant et vous retient sur des bases qui ne vous correspondent plus comme si vous aviez un élastique dans le dos qui vous ramènerait en arrière à chaque trois pas de faits. 

Et peut être que vous pourriez vous demander à quoi ressemble le type de personnes auquel vous aspirez? Comment vous les percevez?

.

Les personnes en couple sont enfermés?

Les personnes minces sont exposés aux regards?

Les personnes en bonne santé ne reçoivent pas assez d’attention?

En travaillant sur vos bénéfices secondaires, vos croyances limitantes, vous vous envolerez et couperez cet élastique. Et devinez quoi…L’hypnose Sajece est l’outil pour ça 

Raison ou folie

.

Nous avons, je suis sûr, tous connu une situation où nous voulions aller dans une direction tandis que notre entourage nous disait que c’était raisonné, irresponsable, dangereux et que sais-je…

.

Sachez que la raison, siège dans le mental.  La raison est construite de vos expériences, de vos peurs aussi. C’est aussi ce qui vous coupe de votre folie. Mais ce qu’on appel la folie c’est la petite voix a l’intérieur de nous qui nous pousse à vivre les choses qui raisonnent au plus profond de nous. C’est notre essence même, notre nous intérieur qui n’a pas oublié qui il était. La partie de nous qui ne s’est pas laissée guider par le carcan familiale ou social de ce que devait être notre vie. Votre folie c’est votre noyau, qui vous connait mieux que votre conscient, pollué par les filtres que vous portez depuis votre création.

.

Le cerveau retient plus les moments négatifs, que positifs. C’est un fait.  Du coup nous avons beaucoup en tête les dangers, déceptions, que la folie risque de nous apporter. Elle parait comme irraisonnée parce quelle nous pousse vers des chemins encore inexplorés par nous-même. Des chemins dont nous ne connaissons pas le lieu d’arrivée. Or il y a tout autant de risques que cela se résulte en une très belle expérience, et plus si nous avons confiance en l’avenir. 

.

Faites confiance en votre folie, à la fin vous comprendrez ce que vous ne comprenez pas aujourd’hui. 



L’acceptation


L’acceptation n’est pas la résignation. Lorsque l’on accepte une situation, on accueil les émotions. On accepte que nous ne pourrions rien y changer et nous tolérons. En acceptant, nous accueillons les émotions négatives et on les extériorises pour mieux passer à l’étape d’après à savoir.
Qu’ai-je appris de cette situation? Ce qui nous mène à l’évolution. 
Lorsque l’on se résigne, nous ne tolérons pas la situation, et nous ne pouvons pas prendre de hauteur pour ensuite évoluer à autre chose. On se sent victime, on se soumet et plutôt que de traiter les émotions négatives, on les nourris et on baisse les bras. Un sentiment d’injustice vient se mêler.

L’acceptation est libérateur, il délivre le Super-Nous qui a le super pouvoir d’entrer dans la résilience

Ça va pas

.

Saviez-vous que nous sommes conditionnés à voir que ce qui ne va pas? Dès tout petit on nous pointe du doigt ce que nous faisons de mal pour justement faire évoluer le côté de notre personne qui ne va pas. C’est ce qui est mis en valeur, au détriment des cotés forts de notre personne. Rappelez-vous à l’école, la maitresse notait en rouge nos fautes.

.

Mais en voulant regarder que ce qui ne va pas, on en oubli ce qui va, et on se plonge sans le vouloir dans des pensées négatives. (Je suis nul, je n’y arrive pas, colère, désespoir, tristesse…). 

.

On va hurler à l’intérieur de nous comme un prof de foot sur ses joueurs quand ça va pas pour en tirer le meilleur. En le faisant de cette manière on se détruit intérieurement. En ruminant du négatif sans cesse, nos pensées sont portées par une vague de négativité

.

Mais si on tourne les ça va pas en, je sais que ça ira, j’ai confiance, qu’ai-je a apprendre de cette situation, naturellement nous serons portés par de la positivité, et l’avenir nous paraitra aussi plus simple.  

Les choses sont donc plus jolies. Le tout c’est d’apprendre à bien se parler, à ne pas être exigent, à se pardonner, à prendre soin de soi. Car si vous ne le faites pas, personne ne pourra le faire pour vous.

Cirage
.
Parce que c’est dimanche ou le confinement dans le pays dans lequel vous vous trouvez, j’ai du temps alors j’ai décidé d’utiliser ce temps pour faire quelque chose d’utile. Cirer les chaussures. Et comme par magie, des chaussures qui auraient été en apparence bonnes à jeter, ont retrouvé tout leur éclats une fois la boue retirée, les égratignures comblées avec une crème spécial pour réparer les cuirs…

.

Et si vous utilisiez ce temps pour faire quelque chose d’utile. Quelque chose qui vous permettra d’avancer plus loin et mieux? De retrouver tout votre éclat? Comme par exemple partir à la quête de votre intérieur pour mieux vous comprendre et ainsi mieux vivre? Partir dans une remise en question « si votre vie d’avant s’effondrerait que deviendrez-vous? » et de trouver le coté positif à tout ça… parce que, croyez-le ou non, bien caché ou pas, il y en a un. Une fois trouvé si vous le suivez, votre vie n’en sera que mieux. Vous n’êtes pas obligés de subir. 



Pensees positives

.
Et si nos parents nous avaient nourris de pensées positives, où en serions-nous?

AU SECOURS ON ETOUFFE!!! 
.
Voilà ce que votre inconscient essai de vous dire…quand une émotion est resté bloquée, qu'une croyance limitante qui ne nous correspond plus est toujours ancrée, une fidélité inconsciente qui nous colle à la peau, eh bien l’inconscient nous donne des signaux. Il va déclencher des symptômes, des schémas répétitifs, des troubles qui vont nous empoisonner la vie. Le corps esprit est une machine formidable, seulement on a oublié depuis longtemps comment l’écouter. Pourtant c’est pour notre bien-être que l’inconscient va tenter de nous alarmer, pour se soulager d’émotions stagnantes, ou de choses dont nous n’avons plus besoin pour évoluer.  

Histoire de ponçage 

.

Aujourd’hui je ponce. Je fais comme en hypnose je retire des couches de vernis qui empêchent au naturel d’être naturel.  

.

Et cela me fais penser à cette femme qui avait récupéré de sa vieille tante aigrie, un vieux meuble couvert d’une couche de vernis foncé. Elle décide de lui redonner un coup de jeune en retirant ce vernis pas très joli. Elle découvre au fur et à mesure qu’elle ponce que sa tante l’avait repeint à plusieurs reprises de plusieurs couches de couleurs, et plus elle en enlève au plus les couleur son vives. Elle qui la voyait si grognon, les traits fermés, elle n’aurait jamais soupçonné sa méchante tante d’avoir pu aimer des couleurs aussi lumineuses. Elle fit part à sa mère de son étonnement et cette dernière lui apprit que plus jeune cette tante avait été mariée et quelle était une femme joyeuse et pleine de vie, jusqu’à ce que la maladie ne vienne emporter son jeune époux. Dès lors elle s’était enfermée dans un duel sans fin entre la tristesse et l’envie de vivre. Mais la non-acceptation, ce deuil jamais fait, l’avait rendu aigrie et en colère contre la vie.  

.

Parfois j’ai une vision des gens mais souvent sous les couches de vernis au départ il y avait une tout autre personne et comprendre ça m’a permis de moins vivre dans le négatif. 

LE JUMEAUX MANQUANT

.
D’après des études, près d'un être humain sur dix commence le voyage de la vie dans le ventre de sa mère accompagné par un jumeau...Il arrive que l’un d'eux cesse de grandir et qu’il meure. Dans la majorité des cas, la perte de l’embryon se produira lors des premières semaines et pourra passer inaperçue. Pour le survivant c’est un choc. Cet embryon si petit qu’il soit ne fait qu’un avec sa mère, mais est aussi en fusion complète avec son jumeau. Lorsqu’il le perd, les cellules sont déjà marquées par cette perte qu’il oubliera à la naissance. 

Mais, ces sentiments ont-ils disparu sans laisser de traces?

Son inconscient, ses cellules eux n’ont pas oubliés, et il se peut qu’un grand vide subsiste alors en lui, une mélancolie profonde, un sentiment de solitude et de culpabilité inexplicables peuvent impacter sa vie entière sans qu’il ne sache pourquoi. 

Avec l’hypnose j’ai découvert que de nombreux symptômes, dépression, schéma répétitif, blocage avait pour cause ce deuil précoce jamais fait. 



PRENEZ VOTRE PLEIN POUVOIR
.

Prenez en conscience que vos différences sont vos forces. Riez-en, dédramatisez les. Parce que si elles sont si dramatiques, c’est parce que vous craigniez le regard des autres. Si vous craignez le regard des autres, c’est que vous avez décidé que leurs jugements allaient impacter votre bien-être, votre estime de vous même, votre bonheur. 

Autrement dit, vous remettez aux autres du pouvoir sur vous-même.

.
Alors je me demandais, et si vous décidiez de reprendre votre pouvoir, et de chérir vos différences? 

LA BELLE ET LA BÊTE
.

C’est l’histoire de la Belle qui était très entourée et de la Bête qui n’était pas très aimée. Elle solaire, lui plutôt colère. Elle aimait profondément les gens, la Bête, elle, les malmenait.

Ils avaient un point commun. Ils aimaient tous deux s’entourer. Elle pour le partage, se nourrir des expériences des autres. Lui pour panser ses blessures, combler un vide dans sa vie. 

Au premier abord elle ne l’a pas beaucoup apprécié...personnage bien trop hautain à son goût, puant d’orgueil. C’est alors qu’au détour d’une conversation elle aperçu au fond de lui la lueur d’une  pépite d’or. Bien enfoui bien cachée par toutes ces années de solitude intérieure. Cette petite lumière une fois qu’on la voit on ne peut plus voir la bête de la même manière. Parce que cette lumière est tellement belle, tellement vraie, elle transpire d’amour et de tellement de vie, qu’elle illumine tout le reste et permet à celui qui a su la voir de pouvoir admirer la beauté du personnage qui se cache sous cette armure de peur, de tristesse, de colère. L’humain alors surgit et la bête s’efface.  Ils tombèrent très amoureux. Pour combien de temps ça je ne sais pas. Ce que je sais, c’est qu’ensemble, ils s’élèvent vers la découverte de soi. 



LE SECRET
.
Il y a des secrets dans presque toutes les familles.  Bien cachés bien enfouis. Le secret qu’il faudra taire se retrouvera dans l’inconscient familial qui l’enfermera de plus en plus profond jusqu’à l’oubli dans les générations. Il déversera sur la descendance un flot de problématiques. 

.

Il y a des familles où tout va bien, disent-elles, il n’y a aucun problème, tout le monde s’aime, aucun membre de la famille ne fait de vagues, tout est bien rangé dans les placards, dans des boites, dans son inconscient. Et oui vous comprenez pour ne pas éveiller les soupçons sur un secret, tout doit être parfait.

Le secret peut aussi provoquer un vrai remue ménage dans la famille, des disputes, des conflits très importants, des mésententes. Chacun voulant conserver le secret.

Le secret peut être gardé dans le corps physique aussi:

Surdité- je ne veux pas l’entendre 

Mutisme-je ne veux pas le révéler

 Cécité-je ne veux pas le voir 

Les menteurs pathologiques, occasionnels ou mythomanes doivent aussi cacher la vérité. Dans l’inconscient c’est impossible de le relever donc il faut changer la vérité. 

Et sans même le savoir l’inconscient familiale a de grande répercussion sur ce que nous sommes aujourd’hui.

Rappelez vous que cela traite de l’inconscient. Vous de votre conscient vous ne le savez pas.

.

Et peut être êtes-vous secrétaire? (le secret qu’il faut taire)

 

VISION DE BONHEUR POUR QUI VEUT

.
Nil n’est pas contente, elle trouve qu’elle en a moins dans son verre que Malo. Alors je me suis dis si j’égalise la quantité, je ne lui apprend pas ce qu’est la différence, et plus tard elle sera peut être jalouse de voir que d’autres on plus qu’elle. Alors je lui ai donné deux choix.

  1. sois tu décides de ne voir que ce que Malo a dans son verre. Et imaginer que peut être il a une autre bouteille de sirop que je vais sortir du placard et espérer, attendre que ça arrive, le boire sans apprécier et penser que tu seras plus contente quand tu auras 2cm en plus dans ton verre. 
  2. Ou alors tu décides de boire ton verre, et de te délecter de chaque gorgée, de l’apprécier  et de te dire que tu as de la chance qu’aujourd’hui maman ai accepté de t’en servir un verre. 

.
La colère ou la joie. Le bonheur est une vision dont on a le choix de voir ou pas. 

Est ce que Nil a compris cela aujourd’hui? Non. Mais elle l’a entendu et a fini par arrêter de bouder. Je sème des graines...



DIFFERENCES
.
Dans ma famille, on a compris que la singularité était une force. Et donc que c’est dans nos différences, que la confiance en soi se puise. C’est dans nos différences que l’on a su grandir et faire notre place. Nos différences sont une vrai chance et plutôt que de les refouler, aimons les! 

DEGUISEMENT
.
En raison de notre vie, de nos parents, de notre éducation, de notre propre histoire, nous avons recouvert notre vrai nous d’un déguisement, et c’est une lutte entre ce que nous sommes réellement et notre jeu de rôle qui est toujours à l’origine de notre mal être.

Ça paraît fou non? Et bien avec l’hypnose Sajece, le but c’est de vous aider à retirer ces filtres cryptés qui ne vous conviennent plus et de retrouver votre essence même, d’avancer vers la lumière



FOETUS
.
J'ai appris avec l’hypnose que les émotions vécues par nos mères lorsque nous n’étions encore qu’un foetus  peut avoir un impact considérable sur nos vies. Ces émotions reçues ce sont ancrées dans nos cellules et même si l’on ne se souvient de rien,  notre inconscient,  nous a  construits sur ces bases là et a pris pour lui les émotions négatives.

« Je vais vous raconter le premier chapitre de votre vie. » C’est ce que j’ai dit a mes enfants…

.
A Léo que j’avais dû le cacher pendant 4 mois à mes employeurs, qu’il m’avait écouté et qu’il avait pris toute la place le jour où je l’y avais autorisé, mon ventre est devenu rond en une nuit.

 (exemple de ce qu’il aurait pu retenir: j’ai honte de ce que je suis ma maman ne veut pas dévoiler mon existence)

.
A Malo que son papa n’était pas là pour la grossesse et pour ses deux premiers mois de vie (peur de l’abandon, ne pas trouver sa place, mon papa n’était pas là)

.
A Nil que ma première émotion était du rejet que je ne voulais pas qu’elle arrive si vite que je m’étais  sentie mal lorsque je j’avais fait mon test de grossesse

(blessure de rejet, hyper activité pour justifier sa place)

.
Je leur ai tout donné en les rassurant, la parole a transformé les mauvaises émotions, en a donné  une autre vision. Je leur en ai parlé pour effacer au maximum de mauvaises croyances pour leur bien être. Je ne sais pas si ça aurait eu un impact dans leur vie, mais le principal est de leur avoir parlé. 

C’est leur histoire et je me devais de la leur donner pour que peut être leur inconscient puisse se libérer de mauvaises croyances dues à mes émotions négatives vécues.

Je leur ai même parlé de ma grossesse extra utérine avant eux 3. 

Ils ont adorés, et me redemande souvent de leur raconter à nouveaux l’histoire de quand ils étaient dans mon ventre…

Saviez vous qu’un enfant qui a souvent entendu sa mère dire qu’elle a terriblement souffert a l’accouchement peut se retrouver bloqué dans sa vie sentimentale de peur de faire mal à nouveau inconsciemment?


Parlez-leur, et rassurez-les, ils adorent ça! 

CROYANCES LIMITANTES
.
Depuis que j’ai découvert ce qu’était une croyance limitante, mon bien-être se porte mieux…je vous donne la dernière que j’ai découvert chez moi:

Je suis maman de 3 enfants, et je n’arrivais pas à prendre du temps de qualité avec eux. Quand je décidais de leur accorder du temps, ça m’était impossible d’en profiter. J’avais dans la tête tout ce que j’avais à faire, à finir, à commencer et cela m’empêchait d’être pleinement avec eux… 

j’ai souvent essayé de m’organiser, de faire des plannings à la semaine mais impossible de m’y tenir. Mes parents m’ont élevé  sur du «à la minute» il n’y avait jamais de programme et c’était fun. 

Alors je me suis demandé dernièrement comment je voyais les gens organisés, qu’est ce qu’ils représentaient pour moi. Et là ouille ouille ouille!! je me suis surprise à penser qu’ils n’étaient pas joyeux, ennuyant, qu’ils menaient une vie sans folie sans spontanéité!!  Je ne savais pas avant de me le demander que j’avais cette très mauvaise critique, qui me semblait nulle, vraiment nulle d’autant plus que je connais des gens organisés formidables.

.
Une partie de moi ne voulait clairement pas devenir une de ces personnes de peur de tomber dans une vie ‘nian nian’. Avec cette ‘pensée de merde’ je ne pouvais pas devenir quelqu’un de structuré dans mes tâches quotidiennes puisque mon inconscient avait une mauvaise image de l’organisation.

 J’ai dégommé cette fausse croyance qui était ancrée, j’ai travaillé dessus.

Et puis un poids s’est levé (si si je vous assure!) Ma relation avec mes enfants s’est apaisée, je fais mon planning sur la semaine et ça fonctionne. Je suis bien mieux organisée… bon loin de l’excès tout de même!

.
Et vous? Comment voyez vous les gens qui sont ce que vous n’arrivez pas à devenir? Saviez vous que pendant une séance d’hypnose, des croyances que vous portez sans vous en rendre compte et qui vous bloque s’envolent?  



VISIONS
.
J’ai découvert que tout était question de visions. Je pense que le bonheur appartient a ceux qui décide de voir les choses sur le côté positif. Comme par exemple quand je suis en conflit avec quelqu’un… je ne peux plus lui en vouloir, parce que j’ai compris que la personne en face pense faire au mieux avec ses convictions, l’éducation qu’on lui a donné, son vécu, ses expériences, etc… elle pense faire au mieux avec ses propres visions. Comme moi,  je pense toujours faire au mieux pour moi. 

Est-ce que cette personne est moins bonne que moi? Bien sûr que non

Et à partir du moment où je respecte le fait que l’autre n’est pas moi, qu’il ne peut pas réfléchir comme moi parce que nous n’avons pas le même vécu, alors je comprends que chacun est dans la justesse avec sa propre vision, son propre vécu. Il n’y a pas de bonne ou mauvaise action. Chacun fait au mieux avec son niveau de conscience… à ce moment là le pardon est activé, il n’y a plus d’amertume et je peux vivre mieux sans souvenir que j’aurais décidé d’enterrer pour ne plus me souvenir et qui me grignoterai inconsciemment.  

L’ATTENTE

.

Nous sommes tous dans l’attente de quelque chose mais très souvent de quelqu’un. Par exemple avec mon ex mari j’étais dans l’attente permanente. J’attendais de lui qu’il m’aide plus avec les enfants, à la maison etc… et donc je lui donnais, sans savoir,  le plein pouvoir sur mon bonheur. Je lui donnait l’opportunité d’impacter mon bien-être si il ne répondait pas a mes attentes. Il avait donc du pouvoir sur moi.

.

Je veux dire par là que nous avons le choix. Soit on décide de remettre NOTRE bonheur au mains des autres, soit on décide de le reprendre ici et maintenant en se tenant responsable de chaque situation. Sans attentes nous ne somme pas déçus. Il faudrait donc pouvoir respecter l’autre dans ce qu’il est et ce qu’il veut bien donner ou non avec son niveau de conscience sans le prendre pour nous. A nous de l’accepter ou pas, mais en aucun cas venir se plaindre de ce que l’autre n’est pas ou ne nous donne pas. Voila l’égoïsme pur. Demander à l’autre de remplir des parties de nous en le faisant culpabiliser s’il n’y arrive pas ou ne veut pas. 

.

Avec l’attente on donne aux autres la responsabilité de notre bonheur. Alors finalement j’aurais du me dire. Bon ok il est pas dans la capacité de me donner ça. Alors comment je peux m’organiser avec les enfants et la maison pour ME rendre plus heureuse…lâcher prise peut être?